Livres Vie perso

The desire map : se fixer des objectifs qui ont du sens

En 2018, je m’étais fixée des objectifs qui, au final, ne m’ont semblé être que des chiffres. Certes, ils impliquaient des choses plus profondes, mais plus l’année passait, plus ces objectifs ne me semblaient pas correspondre à ce que je voulais vraiment. Ils reflétaient mon idée de la réussite, mais cette réussite n’est rien si elle n’est pas portée par des valeurs profondes.

Cette année, j’ai décidé de faire les choses dans le sens inverse et de me focaliser sur ce que je voulais vraiment, avant de me fixer des objectifs précis. Il y’à quelques années, une amie m’avait offert The desire map en me disant que cela allait m’aider. En bonne tête de bourrique, je ne l’avais absolument pas lu. Et puis il y a quelques jours, j’ai décidé de donner une chance à cet e-book qui trainait dans mon disque dur. Au premier abord, je me suis demandée ce que j’étais en train de lire, le texte est assez désorganisé, mais j’ai fini par passer plusieurs heures à plancher sur les exercices que Danielle Laporte propose. Et je dois dire que ça m’a grandement aidé.

the desire map objectif nouvelle année

Le point central de The Desire map est de vous aider à définir des objectifs qui correspondent vraiment à ce que vous voulez ressentir. Tout doit partir de vos émotions et de vos sentiments. Danielle Laporte explique que nos émotions sont aussi valables que les faits quand il s’agit de décider de la direction à prendre. Plus vous désirez vous sentir d’une manière, plus vous allez être prête à faire les efforts qui vous permettront de vous sentir de cette manière. En ce sens, la méthode de The Desire map rejoint tous les ouvrages sur la loi de l’attraction.

La moitié de l’ouvrage de Danielle Laporte est en réalité un workbook destiné à nous aider à définir les mots clefs qui vont nous porter pour l’année à venir. Catégorie par catégorie, The desire map nous aide à faire le point et à lister ce qui vous convient et ce qui ne vous convient pas dans notre vie actuelle. Bien entendu, il ne s’agit pas simplement de lister, mais de se demander à chaque fois pourquoi la situation nous convient, ou pourquoi elle ne nous convient pas. Faire cet exercice m’a amené à me poser pas mal de questions sur la manière dont chaque situation me faisait me sentir et sur les raisons profondes pour lesquelles une situation me déplaît. Cet exercice m’a pris environ une après-midi.

Une fois cet exercice terminé, The desire map nous pousse a réfléchir longuement aux mots que nous avons choisi et à leurs diverses significations afin de voir si les mots continuent de résonner en nous. J’ai choisi de laisser passer la nuit afin d’être sûr d’avoir choisi les bons mots. Puis, les exercices de Danielle Laporte nous aident à poser clairement des objectifs en adéquation parfaite avec nos mots guides. Ces objectifs sont ensuite déclinés en objectifs mensuels, puis hebdomadaires.

Et voilà, votre programme de l’année est fait ! Mes objectifs pour 2019 me semblent de cette manière beaucoup plus ancrés en moi que ceux que je pensais me fixer au départ. Là où j’envisageais de suivre la route classique de l’entrepreneuriat, avec ses épreuves et ses reconnaissances, j’envisage désormais de suivre ma propre voie, à mi-chemin entre l’entrepreneuriat et les valeurs de l’éducation populaire chère à mon coeur (puisque j’étais animatrice socio-culturelle dans ma première vie). Je me suis également fixé des objectifs persos dont je vous parlerai plus tard. Je préfère pour le moment les garder pour moi afin de les laisser mijoter dans ma tête un petit peu plus.

Et vous, de quelle manière vous fixez vous des objectifs ?

 

Faites passer le message !

«

»

1 COMMENT

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pingback: Freelance : ce que je ferai différemment cette année - Looking for happiness on 4 janvier 2019