Vie de freelance

Ce que j’aurai voulu qu’on me dise avant de devenir entrepreneure

 

Avant de me lancer en tant qu’entrepreneur, j’ai bien entendu lu tous les livres à ce sujet, écouté tous les podcasts, parcouru tous les forums. Je savais définir mon besoin client, calculer au mieux mon prix et j’avais un plan de démarchage. Mais il y’avait quelques petites choses qu’on avait visiblement oublié de me dire… Et pas des moindres ! Alors voici les 10 choses que j’aurai bien voulu qu’on me dise avant que je me lance dans cette grande aventure.

1 .  Parfois, il suffit juste de se lancer

Lorsqu’on démarre, on a tendance a faire des tonnes de plans, de calendriers, de dossiers et à se prendre la tête plus que de raison. En réalité, même avec la meilleure préparation du monde, vous ne serez jamais prêt. Jamais.  Alors, il suffit juste de se lancer et de voir ensuite.

2 . Ce ne sont pas les meilleurs projets qui survivent

Ce sont ceux menés par des gens qui font. Vous pouvez avoir le meilleur projet du monde, vous serez souvent dépassé par des projets moyens portés par de très bons exécutants .

3 . Vous allez vous épuiser à la tâche…

Le mythe de l’entrepreneur qui bosse 4h par semaine et voyage partout dans le monde, oubliez-le. Peut-être vous sera t-il accessible dans quelques années, mais les premières années de votre business, vous allez devoir travailler d’arrache pied pour faire émerger votre projet. Vous risquez de très vite travailler 80h par semaine tellement vous serez pris par votre projet

4 . … et abandonner votre sommeil tranquille

Je n’ai jamais eu un sommeil très tranquille. Mais depuis que je suis entrepreneure c’est l’enfer. Je me réveille au milieu de la nuit pour noter des idées qui me traversent la tête. Même en dormant mon cerveau carbure. Et, renseignement pris auprès d’autres entrepreneurs, c’est presque pour tout le monde la même chose.

5 . Avant de vous rendre compte que vous avez besoin d’un équilibre.

Du coup, vous allez enchainer les lectures et tester toutes les morning routines de gourou du développement perso. Vous allez essayer le miracle morning, la digital detox, le bulletproof coffee, la méthode pomodoro, puis le time blocking, devenir un expert des applis de méditation, ne jurer que par la nourriture à emporter, puis par le sport, consacrer vos week end exclusivement à votre famille, puis choisir de ne travailler qu’après 22h, ou alors à 4h du matin… Et puis un jour vous déciderez juste d’abandonner cette recherche d’équilibre qui prend trop de temps et vous consacrerez ces heures à vous focaliser sur votre projet (oui, j’ai tout testé dans cette liste).

entrepreneur choses à savoir

6 . Vous n’avez plus un patron, mais des patrons

Et ils sont sacrément exigeants. Vous en aviez marre de recevoir des mails de votre boss après 18h, attendez de découvrir les demandes improbables des clients les week end et jours fériés.

7 . Vous avez besoin d’une business bestie

Ou même d’un groupe entier. Aussi impliqué soit-il, votre entourage ne pourra jamais aussi bien vous comprendre que quelqu’un qui vit la même chose que vous. Votre business bestie peut vous écouter pleurer sur la perte d’un client pendant des heures avant de vous remettre sur les rails en vous aidant à trouver des solutions. Elle connait aussi l’angoisse des paiements incertains et le fait d’être beaucoup trop impliqué dans votre travail, que seul un entrepreneur peut comprendre.

8 . On va vous prendre de haut

Il suffit d’annoncer en réunion de famille que vous êtes entrepreneur pour voir instantanément les visages se figer. Synonyme de chômeurs pour certains, de fainéants pour d’autres et d’utopistes pour les derniers, le fait d’être indépendant vous place pour certains au même rang qu’un enfant de 10 ans qui fait un caprice.

9 . Avant de vous mettre sur un piédestal

Lorsque votre projet va décoller, vous allez vite voir arriver des gens dont vous n’aviez plus de nouvelles. Parce que finalement, eux aussi lancent leur projet, et qu’après vous avoir critiqué pendant des années, ils profiteraient bien de votre clientèle ou de vos super astuces.

10 . C’est incroyablement fun et addictif

Au final, vous allez vite oublier les mauvais moments de l’entrepreneuriat pour ne garder en tête que les super rencontres que vous avez faites, les moments gratifiants, les mails de clients ravis, le sentiment de liberté qu’apporte le fait de pouvoir faire une sieste à 14h, les fou rires de fatigue avec vos camarades indépendants à 3h du mat avant un lancement, et vous ne voudrez plus jamais revenir en arrière et redevenir salarié. Et même si votre projet se plante, vous prendrez quelques semaines pour pleurer avant de revenir avec un nouveau projet.

Faites passer le message !

«

»

3 COMMENTS

  • Pêche & Églantine

    Ahaha je suis à peine à demi lancée (si si c’est possible) et je ressens déjà tout ça qui m’arrive à la figure au fur et à mesure… Cela fait peur et me donne aussi terriblement envie d’être enfin à ce jour merveilleux où j’y serai à 100% !
    Gros bisous !

  • Virginie

    Tellement vrai! et ce sentiment de passer par les montagnes russes… Merci pour ce post j’ai démarré il ya quelques mois c’est tellement ça 😉

  • Merci pour ce super article (je suis entrain de me lancer, alors c’est génial de lire ce genre d’article).

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *