Lifestyle

Habiter dans 15m2 à 30 ans

Clairement, ce n’était pas vraiment ce que je m’imaginais pour ma vie. J’ai d’ailleurs longuement hésité entre prendre un appartement de 45m2 pour 800 euros par mois en banlieue, ce qui me faisait une heure de route pour chacun de mes rendez-vous professionnels ou prendre un 22m2 sur Paris pour 950€/mois, ce qui m’arrangeait niveau localisation mais était vraiment au maximum de mon budget. Après de longues tergiversations, j’ai pris, totalement sur un coup de tête et sans l’avoir visité physiquement, un 15m2 pour 730€ par mois.

Le pourquoi du comment :

Il y’a plusieurs raisons à cela : tout d’abord, avec les aller retours réalisés ces derniers mois j’ai pris conscience que les transports en commun, quels qu’ils soient étaient de vrais gouffres à énergie pour moi. Ayant une maladie chronique qui me provoque beaucoup de douleurs, je savais que je ferais quelques fois le trajet, puis que j’arrêterai, trop fatiguée et que je finirai par rester seule chez moi 75% du temps.

Tout au long de mes visualisations, je me voyais vivre sur Paris. Pas en province, pas en banlieue. Sur Paris même. Pas exactement dans le quartier dans lequel je suis actuellement, mais à 20 minutes à pieds. De là où j’habite je suis à moins de 3km de toutes les écoles dans lesquelles je travaille. Je suis donc en train de me chercher un vélo afin de dire adieu au métro la majorité du temps.

L’autre grosse réalisation a été de me dire que je n’étais pas prête à mettre 950€ par mois pour un loyer. Si je compare avec mon logement actuel, ça fait 220 euros les 7 mètres carrés de plus. Je préférais me garder ce budget comme un budget de loisirs afin de pouvoir aller prendre l’air quand j’en avait besoin. Ces 200 euros de moins me permettent également de moins me payer en freelance et de garder plus d’argent pour que ma société puisse se développer. Pour le moment, je garde simplement cet argent pour rajouter à ma cagnotte « remboursement total de mes prêts ». Il me reste encore 9500 euros à rembourser et je compte bien m’en débarrasser rapidement.

Oui, c’est mon appartement. Du moins les photos de l’agence.

L’effet secondaire inattendu :

J’ai toujours été une grosse consommatrice à tendance accumulatrice. J’adore tout mon petit bazar. J’achète, je stocke, je rachète et je garde.Sauf que dans 15m2, ce n’est pas vraiment possible de tout garder. J’ai décidé de laisser une grosse partie de mes affaires dans l’appartement lillois dans lequel habite mon compagnon et de n’emmener que ce dont j’avais besoin. Je pensais souffrir de l’éloignement avec mes affaires, perdre mon confort, déprimer, et finir par tout racheter. L’appartement étant meublé, j’avais prévu 8 cartons d’affaires, ainsi qu’une valise et un grand sac à dos. Au final, c’est tout l’inverse qui s’est produit. J’ai eu beau tourner et retourner dans mon appartement, je n’ai rempli que 4 cartons (dont 2 de livres), un grand sac à dos et j’ai rempli la valise des mémoires de mes étudiants qu’il me restait à corriger. J’ai bien entendu racheté quelques petites choses que j’avais oubliées, mais je ne ressens pas du tout le manque. Je me demande même pourquoi j’ai stocké autant de choses au cours des dernières années.

Toujours la version jolie de mon appartement. Avec LE placard de l’appart.

 

Ce déménagement m’a permis de prendre conscience que j’avais changé. Que mon rapport à la consommation avait changé. Que mes objectifs et mes priorités de vie avaient évolués. J’envisage de rester plusieurs années dans cet appartement, du moins jusqu’à ce que je puisse m’acheter un appartement. Je n’ai pas mis de photos réelles de mon appartement, juste celles de l’agence car pour le moment il n’est pas vraiment praticable. Le mobilier est affaissé et date des années 80, la vaisselle est improbable (7 fourchettes, 19 assiettes, 2 couteaux, 12 verres… Rien qui ne va ensemble…) et les murs sont assez sales, mais je visualise déjà ce que je veux faire de l’espace pour le rendre agréable à vivre. Mais rien ne presse. J’ai d’autres priorités pour le moment. On en reparlera dans quelques mois lorsque j’aurai enfin pu finir de me créer un petit cocon sur mesure.

 

Faites passer le message !

«

1 COMMENT

  • Anne

    C’est en effet une belle façon de se recentrer sur l’essentiel!

what do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *