Gretchen Rubin, Benjamin Franklin & la quête du bonheur

 

Il y’a quelques temps, j’ai commencé a lire The Happiness project, de Gretchen Rubin. Je l’avais trouvé très intéressant, mais tellement dense et bourré de pistes de réflexion (et en anglais), que je l’avais reposé bien vite. Aujourd’hui, je me suis dit qu’il était temps de me replongler dedans, vu que son contenu est riche d’idées pour m’aider dans ma démarche. Je pensais n’y trouver que des pistes de lecture, mais j’ai tellement apprécié le premier chapitre que je me suis ruée sur mon carnet pour noter le plus important. Un jour, Gretchen Rubin s’est dit que sa vie était très bien, mais qu’elle n’était pas vraiment extrêmement heureuse. Elle a donc cherché des pistes pour améliorer son quotidien en se plongeant dans toute la littérature liée au bonheur (je vous passe les citations de Platon et Blaise Pascal). Ce qui m’a beaucoup plu, c’est que Gretchen (on va l’appeler par son petit nom, on en reparlera souvent) est aussi cartésienne et organisée que je suis bordélique et rêveuse. Moi qui voulait changer sans trop savoir comment faire, j’ai découvert le récit d’une femme qui refusait de changer sans avoir défini une méthode précise. Et sa méthode, que je trouve top, est directement inspirée par celle de … Benjamin Franklin (oui, c’est dans le titre en même temps, le suspens est raté).

Oui, je parle bien de Benjamin Franklin, l’un des pères fondateurs des Etats-Unis, né en 1706, mort en 1790, pas la référence la plus glamour quand on est une jeune femme dans les années 2010. Dans sa vingtaine, Franklin avait créé un système d’amélioration personnel, la charte des vertus, afin d’arriver à la perfection morale (rien que ça…). Cette charte était composée de 13 points génériques, suivis par une phrase pour préciser l’objectif. Tous les jours, il notait en face de chaque point s’il avait bien suivi ses principes ou non (Franklin aurait-il créé l’ancêtre du bullet journal? ). Voici ses priorités :

  • Sobriété : ne pas trop manger ni trop boire
  • Silence : éviter toute conversation inutile
  • Ordre : chaque chose a sa place, chaque chose en son temps
  • Résolution : réaliser ce qu’on a décidé
  • Economie : ne rien gaspiller
  • Travail : être toujours occupé à quelque chose d’utile
  • Sincérité : que vos paroles soient pures et justes
  • Justice : ne jamais se privilégier au détriment d’un autre
  • Modération : évitez les extrêmes
  • Propreté : corporelle, vestimentaire et dans votre habitation
  • Tranquillité : Ne pas se laisser abattre par les tracas de la vie
  • Chasteté : je vais le citer sur celle-ci  » Livrez-vous rarement aux plaisirs de l’amour, n’en usez que pour votre santé, ou pour avoir des descendants, jamais au point de vous abrutir ou de perdre vos forces, et jusqu’à nuire au repos et à la réputation de vous ou des autres. »
  • Humilité : Imitez Jésus et Socrate

Comme vous pouvez le constater, ces principes sont super fun et pas du tout ambitieux. En lisant ça, j’avoue avoir éclaté de rire (vu que c’est tellement à l’opposé de moi), mais Gretchen elle, a su y voir quelque chose d’intéressant. En faisant des recherches, elle s’est aperçue que plusieurs études prouvaient que les gens font plus facilement des progrès lorsque leurs buts sont découpés en petites actions concrètes et mesurables. Elle a donc défini une méthode assez facile. Tout d’abord, identifier les zones sur lesquelles travailler. Ensuite, les décomposer en résolutions concrètes et mesurables. Puis, grouper ces actions en 12 groupes et attribuer pour chacun d’eux un mois précis. En janvier, elle a donc débuté son premier set d’actions. Puis en février, elle a ajouté a celui-ci un nouveau. Ainsi en décembre, elle avait réussi a implémenter tous ses points d’amélioration sans se surcharger. Elle a également défini ses 12 commandements, appelés « secrets d’adultes », afin de la guider.

J’ai donc décidé de suivre son exemple, et de me mettre a réfléchir à ce que je voulais améliorer. Il faut encore que je travaille tout ça mais j’aime beaucoup cette manière de penser. On se retrouve dans quelques jours pour parler de mes objectifs.

  Et vous, vous savez ce que vous voulez améliorer dans votre vie ?

Faites passer le message !

11 Comments on Gretchen Rubin, Benjamin Franklin & la quête du bonheur

  1. Klervi
    15 avril 2017 at 7 h 10 min (6 mois ago)

    Très bon article ! J’ai lu son livre il y a quelques temps et ça me donne envie de m’y replonger ! Ce que j’avais aimé dans son livre à l’époque, c’était le ton plein d’humour et les exemples très terre à terre qu’elle utilisait : j’avais l’impression de parler avec une amie. J’ai lu plus récemment son livre sur comment changer ses habitudes et je l’ai également beaucoup apprécié, il est bourré de conseils utiles sur comment mettre en place différentes routines selon sa personnalité. C’est un bon complément à ce premier livre.
    En tout cas, j’ai hâte de pouvoir lire les changements que ce livre va susciter 🙂 !!

    Répondre
    • admin4341
      15 avril 2017 at 20 h 49 min (6 mois ago)

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! J’ai eu exactement la même impression. C’est beaucoup plus sympa que les livres de développement perso habituels.

      Répondre
  2. Et dans ces mots
    3 mai 2017 at 16 h 48 min (6 mois ago)

    Ca donne à réfléchir ton histoire… Surtout que tu as l’air de ne pas trop galérer à le mettre en place…
    Faudrait ptet que j’y pense !

    Répondre
    • admin4341
      4 mai 2017 at 9 h 57 min (6 mois ago)

      Je galère un peu sur certains points, genre « sport tous les jours » mais j’essaie de ne pas non plus me mettre la pression, si je n’y arrive pas ce n’est pas la fin.

      Répondre
  3. Julia
    5 mai 2017 at 19 h 06 min (6 mois ago)

    Je suis moi aussi en pleine phase de changement 🙂 mais j’avoue que je suis un peu dispersée…
    Je viens d’acheter ce livre, je pensais le mettre de côté pour le lire plus tard, mais après lecture de ton article, je me demande si je ne devrais pas commencer par celui-ci au contraire!
    Merci pour cette présentation 🙂

    Répondre
    • Marion
      5 mai 2017 at 21 h 37 min (6 mois ago)

      Fonce sur ce livre, il est top! Après certains chapitres ne me parle pas du tout mais je trouve la démarche très motivante.

      Répondre

5Pingbacks & Trackbacks on Gretchen Rubin, Benjamin Franklin & la quête du bonheur

  1. […] Avant toute chose, il faut que vous le sachiez : j’adore Shonda Rhimes. Enfin plutôt ses créations.. J’adore les univers qu’elle crée dans Grey’s anatomy, Private practice, Scandal ou Murder. J’adore voir des personnages de femmes fortes, qui savent dire qu’elles veulent privilégier leur carrière et qui luttent parce qu’elles ne correspondent pas au modèle dominant (celui de l’homme blanc hétéro de bonne famille, stéréotype le plus souvent représenté quand il s’agit de carrière). Mais tout bien réfléchi, de Shonda Rhimes, je ne connaissais rien. Je me rappelle des prises de parole de ces actrices, mais pas des siennes. Et pour cause : Shonda est profondément introvertie. Elle aime créer des univers peuplés de personnages, mais pas vraiment être au milieu des gens. Elle a envie de changer le monde, mais pas d’être sur le devant de la scène. Tout comme moi. Et un jour, Shonda (oui, je viens de passer 300 pages dans son cerveau, je l’appelle désormais par son prénom), se dit qu’elle en a marre de vivre sa vie à moitié. elle décide donc de s’ouvrir aux autres et de dire oui à tout. Comme moi. Mais comme c’est Shonda, son happiness project, L’année du Oui, est un best seller (et moi j’ai un blog).  […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






%d blogueurs aiment cette page :