Arrêter le sucre, ça se passe comment ?

sucre désintox sevrage

Il y’a quelques semaines, je vous parlais de mon régime alimentaire, le régime cétogène et de sa manière de fonctionner un peu particulière : supprimer les sucres pour que le corps se mette a utiliser la graisse comme carburant. Je commence petit à petit a m’y faire mais il a fallut d’abord en passer par une phase vraiment compliquée : celle de l’arrêt du sucre.

J’ai toujours été accro au sucre. Depuis l’enfance, les aliments sucrés étaient un moyen de me récompenser : gâteaux industriels du gouter, chocolat, bonbons, voire même morceaux de sucre a croquer pendant que les adultes prenaient leurs cafés. En habitant seule, la situation a empiré. Un mauvaise journée ? Je me faisais illico un repas tout sucré. Le fait que je travaille en centre de loisirs à l’époque n’a pas aidé non plus. Des restes de goûter ? Pas grave, je me dévouais pour tout manger. Il ne faut pas gâcher la nourriture quand même (bizarrement, ce raisonnement ne s’est jamais appliqué aux haricots verts). Récemment, je me suis rendue compte que je passais mes journées au bureau avec une tasse de café à la main. Je mets au moins 3 sucres dans chaque tasse. Et en prends au moins 6 par jour. Ce rituel réglait ma journée et j’en dépendais complètement. Le régime céto demande d’éliminer tous les sucres. Impossible pour moi de faire ça d’un seul coup. J’ai donc fait mon sevrage sur plusieurs semaines.

Semaine 1 : Arrêt du sucre blanc. Je ne sais pas combien de grammes de glucides je consommais auparavant, mais j’ai du passer a 60 grammes de glucides par jour. J’ai tout d’abord supprimé les produits à base de gluten (sucres lents) et une majorité de fruits. Virer tous les gâteaux industriels de mes placards n’a pas non plus été trop compliqué, je n’en mangeais que peu ces derniers temps. Mais il a bien fallu s’attaquer a mon demi kilo de sucre blanc hebdomadaire… Et là, ce fût le drame. Je me suis pris de plein fouet tous les effets du sevrage. Je n’ai pourtant pas arrêté net, j’ai juste diminué de 2/3. Mais j’ai quand même eu droit aux migraines, aux nausées, à des crises de larmes, et une fatigue intense. Pendant 3 jours, j’avais une furieuse envie de trucider des bébés pandas (soyez rassurés, aucun mal n’a été fait a aucun animal) et je crois que tous les gens m’ayant approchée sont partis très vite en courant. Mais au bout de quelques jours, mes envies de sucré ont vraiment diminuées pour se cantonner à un café avec 2 sucres le matin et un chocolat chaud le soir.

Semaine 2 : La bêtise de l’édulcorant. Je n’avais plus trop envie de sucre, mais j’avais par contre l’impression que mes repas étaient fades et « pas finis ». J’avais l’habitude de les terminer sur une touche de sucré. Je me suis donc renseignée sur les alternatives et ai découvert qu’une majorité des édulcorants ne contiennent quasi aucun glucide et très peu de calories. Après un passage au magasin, je suis rentrée chez moi avec ma stévia et mon édulcorant liquide. Quelle belle erreur ! Tout d’abord, le goût est vraiment spécial. Que ce soit la stévia et son arrière goût amer ou l’édulcorant et son arrière goût chimique, aucun des deux ne m’a procuré le plaisir gustatif que j’attendais. Mais par contre, les deux m’ont redonné de très fortes envies de sucré. J’ai donc complètement replongé et me suis retrouvée a devoir me sevrer de nouveau. You-pi.

Semaine 3: La découverte des alternatives. J’ai lu le livre de Danièle Gerkens, Zéro sucre, qui relate son expérience no sugar durant un an. Le livre ne se lit pas vraiment comme un récit, mais plutôt comme une étude sur le sucre et la santé. Les infos que j’y ai découvert m’ont aidées a passer le cap de ce sevrage compliqué. Elle y compare le sucre à une drogue dure, et son sevrage à une désintox. Mais il y’a une info qui a fait tilt : on peut tromper son cerveau lorsqu’il a envie de sucre en mangeant un aliment non sucré qu’il associe au sucre. Pour moi, c’est la cannelle. J’en mangeais à toutes les sauces : brioches à la cannelle, chocolat chaud, pommes à la cannelle, tartes aux pommes,etc etc… J’ai donc décidé de tester les oeufs brouillés à la cannelle, recette improvisée totalement sur le moment mais qui doit bien exister quelque part. Après tout, ce ne sont que les ingrédients d’une tarte aux pommes sans le sucre, les pommes, le beurre et la farine. Presque pareil quoi. Eh bien miracle, ça marche ! J’ai beau être totalement en manque de sucre avant, une fois mes oeufs dévorés, je n’en ai plus envie. Le vinaigre de cidre m’aide aussi pas mal a lutter contre les pics d’hypoglycémie provoqués par mon café sucré du matin (dont je n’arrive toujours pas a me passer).

En 3 semaines, je trouve que le bilan est plutôt bon. Mon seul gros point noir reste les sorties entre amis. Impossible pour moi de résister lorsque tout le monde prend un dessert. Et à chaque fois, me voilà repartie dans la spirale du sucré. Mais mon corps le supporte de moins en moins et me le fait violemment savoir. J’espère que bientôt, mon cerveau s’alignera sur ce comportement là arrêtera de m’envoyer des visions de moi en train de me rouler dans du chocolat…

Et vous, vous avez déjà fait des désintox du sucre?

 

P.S: Je vous déconseille vivement de regarder Le meilleur pâtissier pendant ce sevrage. Sinon, vous aussi allez vous retrouver a pleurer dès qu’un gateau se casse, mais probablement pas pour les mêmes raisons que les participants.

P.P.S: Attention, vous pouvez également vous retrouver totalement hypnotisé par cette vidéo de Khloé Kardashian en train de ranger ses cookies ou celle de sa soeur expliquant comment manger ses kit kat en 6 étapes (ne me demandez pas comment je suis tombée dessus)…

Faites passer le message !

22 Comments on Arrêter le sucre, ça se passe comment ?

  1. Marie
    19 mai 2017 at 13 h 15 min (3 mois ago)

    Salut !
    Je fais parfois une semaine 0 sucre. Je garde les fruits par contre, et j’exclus le sucre dans le café (du coup je bois moins de café), l ketchup, les pates à tarte toutes faites et l’alcool par exemple.
    C’est vrai que c’est dur, surtout les jours 2-3-4, après on prend l’habitude. Et pour la vie sociale, pas facile à faire comprendre, c’est tellement ancré de prendre un dessert.
    Tu comptes adopter ce régime alimentaire à vie ?
    Parce qu’une semaine ça va, mais plusieurs, voire une année, c’est chaud !
    Courage à toi
    Marie

    Répondre
    • Marion
      19 mai 2017 at 16 h 27 min (3 mois ago)

      Salut!
      Je ne sais pas si j’adopterai à vie le régime cétogène, mais il m’a été conseillé par une diététicienne puisqu’il est connu pour limiter les migraines, les épisodes de déprime saisonnière et les inflammations des intestins (je suis sujette aux trois). C’est assez spécial comme concept mais une fois le corps habitué, ça se fait plutôt bien. Tu peux trouver plus d’infos sur ce régime ici! http://lookingforhappiness.fr/regime-cetogene-anti-deprime/

      Répondre
  2. Only Laurie
    19 mai 2017 at 14 h 52 min (3 mois ago)

    Je suis un peu comme toi, j’ai tendance à me récompenser avec du sucré.
    Ton bilan est vraiment bon je trouve 🙂 Petite question tu bois le vinaigre de cidre, je n’ai pas trop compris? hihi

    Belle journée

    Laurie

    Répondre
    • Marion
      19 mai 2017 at 16 h 25 min (3 mois ago)

      Oui, je bois le matin deux cuillères de vinaigre de vin dans un grand verre d’eau. Ça aide a réguler la glycémie (et donc éviter les pics de sucre qui précédent les hypo). J’ai fait un article à ce sujet que tu peux retrouver ici. Le vinaigre de cidre a plein d’autres effets magiques. http://lookingforhappiness.fr/habit-le-vinaigre-de-cidre-bienfaits/

      Répondre
  3. Jessy's Matter
    19 mai 2017 at 15 h 50 min (3 mois ago)

    Punaise je t’admire ! J’ai moi aussi changé mon alimentation il y a peu pour manger plus sain, j’ai beaucoup diminué le sucre mais de là à arrêter je n’en serai pas capable c’est net !
    Je voulais juste te dire de faire attention à tout ce qui est vendu comme étant « stévia », surtout en grande surface, la plupart du temps ces produits n’en contiennent que quelques malheureux %, en regardant la liste des ingrédients on se sent un peu bernés… C’est à cause du goût de réglisse que beaucoup n’apprécient pas qu’il n’est vendu pur qu’en magasin bio et ça coûte une fortune !
    Pareil pour les édulcorants, ce serait très mauvais pour la santé paraît-il…

    Répondre
    • Marion
      19 mai 2017 at 16 h 29 min (3 mois ago)

      Merci pour ton commentaire ! En effet je viens de regarder, mon paquet vendu comme stévia n’en contient que 30%. Je n’avais pas regardé la compo. Mais je vais de toutes façons le mettre de côté, je n’aime vraiment pas le goût.

      Répondre
  4. Kelyrin
    19 mai 2017 at 16 h 02 min (3 mois ago)

    Quel sourire en tombant sur ton article par hasard, alors que je suis moi-même en pleine cure de sucre ! Je n’ai pas arrêté les fruits ni les sucres lents, mais pendant deux mois j’ai décidé de dire stop à tout ce qui est sucre blanc, miel, sirop d’agave, d’érable, et tout autre sucrant. Quelques craquages au compteur (un peu de glace au chocolat à Pâques, un ou deux biscuits faits maison et offerts par la belle famille venue de l’étranger, un cocktail par ci, un cocktail par là) mais ils se comptent sur les doigts de la main. Je ne le fais pas vraiment pour le poids, mais plutôt pour les mauvaises habitudes (sucre émotionnel). Je crois vraiment à ce sevrage et je croise les doigts pour que ça marche ! 🙂 Un très joli article.

    Répondre
    • Marion
      19 mai 2017 at 16 h 30 min (3 mois ago)

      Bon courage ! C’est assez difficile au début mais ensuite on trouve des alternatives, surtout si tu manges des fruits assez sucrés.

      Répondre
  5. cova
    19 mai 2017 at 16 h 16 min (3 mois ago)

    bonjour, cela fait 2 ans que j’ai quasi supprimé le sucre, je dis quasi car lorsque l’on est invité, que l’on est obligé de manger à l’extérieur et de temps en temps un petit lâchage sont un peu obligatoire. J’ai perdu 7 kg facilement ( qui résistaient pourtant aux régimes ) sans me restreindre, j’ai 56 ans, je fais pas mal de sport depuis 3 ans. J’ai aussi commencé par le livre 0 sucres, je suis très gourmande, mais ce livre est une base pour donner des idées de départ mais sa façon de remplacer le sucre par des jus de fruits concentrés n’est pas recommandé car si les fruits sont excellents, ne consommer que le jus provoque un pic de glycémie, il vaut mieux des smoothies, les fibres aides à compenser le sucre. je n’utilise pas de sirop d’agave, de sucre de coco et encore moins d’édulcorant, on s’habitue très bien à une alimentation moins sucrée et on détecte beaucoup plus le sucre contenu dans les aliments industriels (les sauces, les gâteaux salés…) Bon courage pour le début, c’est le plus difficile, mais il ne faut pas se formaliser si l’on craque de temps en temps !

    Répondre
  6. Manon
    19 mai 2017 at 16 h 34 min (3 mois ago)

    Merci pour cet article. Je l’ai vraiment trouvé intéressant. Ton bilan est super. Bravo à toi, ce n’est pas évident.

    Bisous, et bonne fin de journée.

    Manon,
    http://www.chouquettes-mascara.com

    Répondre
  7. Yan
    19 mai 2017 at 17 h 27 min (3 mois ago)

    Hello!
    C’est vrai que l’addiction au sucré est un peu tabou et je crois que c’est aussi culturel.
    J’ai commencé à consommer beaucoup de sucre adulte grâce/à cause de mes cousins qui en consommaient vraiment beaucoup entre les céréales, le Nutella, les goûters,…etc.
    Et puis un jour j’ai lu les valeurd nutritionnelles et j’ai vu à quel point c’est énorme. C’était là mon déclic.
    J’ai diminué considérablement le sucre et le sel en n’achetant plus de gâteaux et autres amuse-gueule.
    Au début ça fait bizarre surtout pour ceux qui goûtent mes repas, mais je préfère ne pas cacher le goût des aliments et privilégier des ingrédients de qualité et du « bon » sucre.
    Bon courage pour ton sevrage. Tu as déjà fait le plus gros du boulot à savoir prendre conscience que tu étais dans l’excès.
    Bisous.

    Répondre
  8. Louply
    19 mai 2017 at 19 h 34 min (3 mois ago)

    Ton article est hyper interessant, car ayant un taux de Triglycéride qui a violemment augmenté cette année j’ai du arrêter tous les sucre il y a une semaine. Sauf que me voila complètement épuisé, j’avais arrêté les sucres rapides (gateaux etc), les pâtes, le riz, tous les féculents et tout le gluten. J’ai perdu 2 kilos en une semaine alors que je suis loin d’être ronde, et j’avais énormément de mal à me déplacer, je suais au moindre effort. J’ai bien sur fait ça sous les conseils d’un medecin (une gynécologue). Et là, épuisée, j’ai décidé de consulter un généraliste. Elle m’a alors dis de reprendre tout de suite les sucres lents, car c’est dangereux pour la santé de les arrêter totalement. Donc je me dis que tu devrais peut être faire attention, car ce n’est qu’une petite phrase dans ton article mais tu évoque le fait que tu as arrêté les sucres lents et donc tous les produits à base de gluten. Je ne sais pas si tu as aussi arrêté les féculents, qui sont aussi des sucres lents. J’imagine que non si aujourd’hui tu te sens bien, et j’espère pour toi car l’arrêt de tous les sucre est vraiment dangereux ! Je vais maintenant varier un peu plus mon alimentation qui était a base de pâte et gâteau et pâte et gâteau (je viens d’emmenager seule haha) mais je ne peux pas supprimer totalement les sucre lent ça c’est sur ! Sinon je risque l’hypoglycémie et des malaise, le sucre est important pour le corps !
    Courage pour la suite de ton régime et l’arrêt des gâteau, j’ai jamais été folle de sucre, mais je suis une amoureuse du pain, et ça c’est dur !

    Répondre
    • Marion
      19 mai 2017 at 20 h 45 min (3 mois ago)

      Le fait que tu sois épuisée c’est normal, c’est le sevrage. Le corps n’a besoin que de 5 gramme de sucre par jour pour fonctionner. Dans beaucoup de pays les gens ont un régime sans sucres lents. Ce n’est pas dangereux si tu es suivie et encadrée par des professionnels. Par contre le temps que ton corps change de carburant, c’est un peu compliqué et ça donne un peu l’impression d’avoir une grippe. Je suis un régime cétogène et c’est un mode de vie a garder sur du très long terme ( a cause de migraines et des gros problèmes d’intestins), avec très peu de glucides (donc pas de pâtes, riz, semoule, patates, etc…). Tu peux lire plus d’infos dans cet article là http://lookingforhappiness.fr/regime-cetogene-anti-deprime/

      Répondre
  9. douceurfleurie
    19 mai 2017 at 23 h 01 min (3 mois ago)

    J’aimerais énormément arrêter le sucre car pour moi c’est également très très addictif malheureusement, le soucis c’est que comme tu dis, durant les repas entre amis ou en famille on replonge très souvent, donc je me dis que c’est impossible d’arrêter totalement 🙁

    Répondre
  10. Florianne
    20 mai 2017 at 15 h 50 min (3 mois ago)

    Bonjour, et merci pour cet article qui tombe bien. J’ai vu récemment une interview de Danièle Gerkens et vu que je suis en plein rééquilibrage alimentaire, je me suis dit que ce serait bien de réduire le sucre aussi. Du coup, avec ma diététicienne on a convenu de 2-3 semaines sans sucres (hors fruits), et j’appréhende un peu, parce que je ne sais pas ce que ça va donner. Je précise que je n’ai jamais fumé (et donc jamais arrêté de fumer), donc je ne sais pas trop à quoi correspond la sensation de manque (qui doit être bien plus forte que ma légère irritation quand je n’ai pas bu de thé de la journée). C’est sûr que lorsqu’on fait la liste des éléments qui contiennent du sucre (sauces salades, plats cuisinés, sauces toutes faites… ) on se dit qu’il y en a partout, mais avec des astuces (épices, noix…) je pense que ça peut être plus facile (ou moins difficile).

    Merci en tout cas pour ce retour, et bon courage à toi ! Pour le café ça finit par passer je pense, au début je prenais un gros carré de sucre dans mon thé, puis un demi, puis aucun, et maintenant je ne supporte plus d’en boire avec du sucre.

    Répondre
    • Marion
      20 mai 2017 at 22 h 15 min (3 mois ago)

      Effectivement il y’a du sucre partout, il faut tout le temps faire attention. Le mieux c’est de tout cuisiner soi même. Si déjà tu as réussi a te passer de ton sucre dans le thé c’est que le sevrage totale va bien se passer.

      Répondre
  11. Sarah Conte Philly
    22 mai 2017 at 18 h 23 min (3 mois ago)

    Super article, j’ai toujours voulu essayer d’aller vers le 0 sucre mais je peux pas me passer des fruits. Quand je pense sucre, je pense plutôt cochonneries. Je pense me prendre le livre pour voir de quoi il s’agit!

    Répondre
    • cova
      23 mai 2017 at 8 h 54 min (3 mois ago)

      il ne faut surtout pas arrêter les fruits, sauf les jus !

      Répondre
      • Marion
        24 mai 2017 at 11 h 05 min (3 mois ago)

        Pourquoi ?

        Répondre
        • cova
          24 mai 2017 at 14 h 58 min (3 mois ago)

          dans les jus il manque les fibres qui évitent le pic de glycémie, il faut préférer les smoothies !

          Répondre
          • Marion
            25 mai 2017 at 9 h 40 min (3 mois ago)

            Ma question était plutôt : Pourquoi ne faut-il surtout pas arrêter les fruits ?

          • cova
            25 mai 2017 at 10 h 48 min (3 mois ago)

            on a besoin de fruits, de leurs vitamines, dans le cas contraire il faudrait aussi supprimer les légumes car ils sont eux aussi sucrés. Le corps à besoin de sucre mais pas de n importe lequel !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






%d blogueurs aiment cette page :